Il est facile de recevoir une condamnation pour conduite en état d’ébriété

Il est facile de recevoir une condamnation pour conduite en état d’ébriété, mais lorsque l’on prend en considération tous les coûts, les risques, etc., il est beaucoup plus simple de ne pas conduire aprés avoir consommé de l’alcool. évidemment, je ne parle pas ici des personnes titubant hors du bar, tombant au sol et cherchant à  tà¢tons leurs clés. Il va sans dire que ces personnes ne devraient absolument pas être prés d’un véhicule dans cet état. Dans ces circonstances, un casier judiciaire est pleinement justifié considérant le danger qu’ils créent non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour tous les autres utilisateurs de la route.

Mais, que fait-on des personnes qui sont à  peine au-dessus de la limite légale? On peut facilement concevoir qu’il y a des personnes qui peuvent boire un verre de vin ou deux et conduire à  la maison en sécurité. Ces personnes sont peut-être même plus sécuritaires que les personnes, pressées, qui conduisent en envoyant des messages textes simultanément. Et pourtant, une de ces activités vient avec un casier judiciaire alors que ce n’est pas le cas pour l’autre.

Tout ceci pour dire que c’est trés, trés facile de finir avec un casier judiciaire. Et conduire en état d’ébriété n’est qu’une faà§on parmi d’autres d’en arriver là . Alors, je pense que la meilleure régle à  suivre est que si on boit, on ne conduit pas. Aprés tout, un casier judiciaire est le dernier de nos soucis lorsqu’on se place derriére le volant alors que l’on est en état d’ébriété.

Si vous finissez avec un casier judiciaire, un pardon prendra plus de temps à  obtenir que par le passé. Nous avons maintenant des suspensions de casier grà¢ce au gouvernement conservateur.

About Michael Ashby

Michael Ashby is Co-Founder and Communications Director for the National Pardon Centre. Get in touch with Michael by sending an email to mashby@nationalpardon.org or calling extension 227.Michael Ashby est le co-fondateur et le directeur des communications au Centre du Pardon national. Contactez Michael par email au mashby@nationalpardon.org ou par téléphone au poste 227.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

newspaper templates - theme rewards